Archives pour la catégorie Pétition

Pétition_Services de garde

Pétition pour des services de garde de qualité

Logo CPEL’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) a lancé une pétition pour le réinvestissement dans les services de garde éducatifs de qualité.

Au cours de la dernière décennie, les gouvernements ont procédé à des coupes sans précédent dans les programmes dédiés à la petite enfance. Depuis 2006, les centres de la petite enfance (CPE) et les autres services de garde subventionnés ont subi, au nom de la rigueur budgétaire, des compressions de plus de 400 millions de dollars. Loin d’être sans conséquence, ces coupes menacent la qualité des services de garde éducatifs, compromettant du même coup leur mission première : garantir l’égalité des chances aux enfants issus de tous les milieux, afin qu’ils puissent se développer à leur plein potentiel. Le Québec aurait-il renoncé au principe d’égalité des chances pour toutes et tous ?

Rappelons qu’en 1996, alors même qu’il traversait une crise économique et souhaitait assainir ses finances publiques, le Québec s’est doté, lors d’un important Sommet sur l’économie et l’emploi, d’une politique familiale novatrice qui allait mener à la création d’un réseau de centres de la petite enfance. En instaurant ces mesures ambitieuses, le gouvernement avait fait le pari que le développement économique du Québec se conjuguait avec son développement social. Les objectifs poursuivis étaient clairs :

  1. Relancer l’économie du Québec ; 

  2. Assurer l’égalité des chances ;

  3. Favoriser le développement de l’enfant.

Ces trois objectifs sont toujours d’actualité aujourd’hui. C’est donc à titre d’acteurs ou de partenaires de la petite enfance, de l’éducation et des familles du Québec que vous êtes invités à signer (et à partager !) en grand nombre la pétition : www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-5663/index.html

Marjolaine Perreault
Directrice du Service des communications
Centrale des syndicats du Québec) 

Pétition_Médecin Sans frontières

Pétition de Médecins Sans Frontières

Photo MSFLe samedi 3 octobre a été une journée sombre pour Médecins Sans Frontières (MSF). À 2 h 10 ce matin-là, notre centre de traumatologie à Kunduz en Afghanistan a été frappé à plusieurs reprises par des bombardements aériens soutenus. Douze membres du personnel de MSF et 10 patients ont été tués, dont trois enfants.

Ces événements sont profondément tragiques. Non seulement nous avons perdu des patients et de précieux collègues, mais nous avons été forcés d’évacuer le personnel et de suspendre les activités à Kunduz à un moment où ils sont plus nécessaires que jamais. L’hôpital de MSF, la seule installation en son genre dans toute la région nord-est de l’Afghanistan, fournit gratuitement des soins traumatologiques qui permettent de sauver des vies et d’éviter des amputations. Après les intenses combats qui avaient fait rage à Kunduz lundi dernier, nous avions agrandi notre installation pour faire face à l’afflux de blessés, passant de 92 lits à 150. Près de 400 blessés ont été traités dans notre centre la semaine dernière, et notre personnel travaillait sans relâche pour répondre aux besoins médicaux énormes — apportant les soins vitaux que vous contribuez à rendre possible en soutenant le travail de MSF.

Jusqu’à présent, MSF n’a pas reçu d’explications ni de garanties qui nous donneraient la confiance nécessaire pour pouvoir y retourner. Voilà pourquoi nous exigeons une enquête exhaustive et transparente par un organisme international indépendant afin de déterminer ce qui est arrivé et pourquoi. Nous demandons à toutes les parties au conflit de respecter les civils, les établissements de santé et le personnel médical, en vertu du droit humanitaire international.

Je suis profondément reconnaissant de l’expression de vos inquiétudes et de votre soutien au cours des derniers jours, et je vous demande de continuer à garder dans vos pensées toutes les personnes touchées par cette tragédie.

Je vous demande également de soutenir nos appels à une enquête indépendante. Passez le mot en partageant le lien vers cette déclaration de notre présidente internationale, Dre Joanne Liu, à vos amis et à votre famille, ou sur vos réseaux sociaux en utilisant le mot diésé #IndependentInvestigation.

Travaux sur la relativité salariale : pétition à l’Assemblée nationale

Travaux sur la relativité salariale : pétition à l’Assemblée nationale Petitions1

Nous vous invitons à lire la communication de M. Mario Beauchemin, président de la FEC-CSQ

Bonjour à toutes et à tous,

Nous vous invitons à signer la pétition intitulée Reconnaissance de la catégorie d’emploi des enseignantes et enseignants du collégial déposée à l’Assemblée nationale du Québec par la députée de Québec solidaire Françoise David.

Malgré certaines nuances qui auraient pu être apportées aux considérants, les propositions mises de l’avant rejoignent nos actions ainsi que la recommandation adoptée lors du Conseil général de la FEC-CSQ des 3 et 4 octobre 2013.

Cependant, pour notre Fédération, compte tenu de l’état des discussions avec le Conseil du trésor, l’enjeu n’est pas tant une improbable baisse de salaire, mais bien plus l’atteinte d’une indispensable reconnaissance de la profession enseignante à sa juste valeur. C’est à dire une revalorisation de l’enseignement collégial comme faisant partie intégrante de l’enseignement supérieur.

Lien : https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-4487/index.html

Mario Beauchemin
Président FEC-CSQ