Archives pour la catégorie Réseau des femmes

Journée internationale des femmes_2018

8 mars : On le souligne au cégep de Sainte-Foy!

Journée internationale femme_2018À chaque 8 mars, Journée internationale des femmes, votre milieu de travail s’anime sous l’impulsion de votre Comité syndical de la Condition des femmes! Toujours préoccupé par les questions d’égalité et de sensibilisation aux enjeux de société qui touchent la condition féminine, le Comité travaille actuellement à organiser une activité qui ne manquera pas de visibilité… Nous ne vous en disons pas plus pour l’instant, mais nous nous invitons à être attentives et attentifs aux murs du Collège dès le 6 mars!!

En attendant, nous vous encourageons à vous procurer la broche de cette année, qui affiche le slogan de la campagne 2018, soit « Féministe, tant qu’il le faudra! ». Celle-ci est disponible, au coût de 3$, auprès de Annie Lelièvre au Syndicat des professeures et professeurs, des membres du Comité (Isabelle Marcoux, Christine Lévesque, Fanny Bourgeois, Lynda Simard et Amélie-Elsa Ferland-Raymond), de même qu’auprès de Marianne Bouchard Landry. Tous les profits de la vente iront à l’organisme Viol-Secours.

Merci!

Réseau des femmes_février 2017

Réseau des femmes de la CSQ : un réseau où la FEC-CSQ était bien représentée !

Par Isabelle Marcoux, membre du bureau syndical et du comité de la condition des femmes du SPPCSF

Je vous propose ici un bref retour sur le Réseau des femmes qui a eu lieu les 16 et 17 février derniers à Drummonville, auquel une soixantaine de délégué.e.s des comités de la condition des femmes issu.e.s des divers syndicats de la CSQ ont participé. La délégation de la FEC était effectivement bien représentée par une douzaine de représentantes et deux présentations fort intéressantes !

Le réseau a débuté par une présentation de la conjoncture sociopolitique par monsieur Jean-François Piché, conseiller à la CSQ. Cette présentation avait trois volets :  « l’effet Trump », le recul de Justin Trudeau sur la réforme du mode de scrutin au fédéral et le repositionnement des partis politiques au provincial. L’avant-midi s’est poursuivi sur le thème du 8 mars, journée internationale des femmes. Quelques participantes y ont présenté les activités respectives qu’elles tiendront dans leur milieu lors de cette journée.

En après-midi, monsieur Jacques Pétrin, membre du Comité pour la diversité sexuelle de la CSQ, a fait une présentation intitulée «Comprendre la diversité sexuelle et l’identité de genre». Ensuite, Marie-Josée Rousse a présenté la « Semaine de la relève » organisée par la CSQ, qui invite ses membres à y participer activement. Cet événement, qui se teindra le 27 et 28 avril 2017 à Orford,  se veut une occasion de réfléchir, de partager et de se donner les moyens pour favoriser le renouveau syndical et d’agir ensemble pour une société plus juste et égalitaire.  Voici le lien internet : http://releve.lacsq.org/

La journée s’est terminée par une présentation de Mme Paula Duguay, fondatrice de « Maman va à l’école», qui a pour but de promouvoir l’éducation et vise particulièrement les mères de famille monoparentales qui n’ont pas de diplôme secondaire. Voici le lien : http://mamanvaalecole.lacsq.org/

La journée de vendredi fut une journée fortement représentée par les membres de la FEC. Effectivement, la journée a débuté par une présentation sur « les rapports sociaux égalitaires » de Mme Lucie Piché, présidente de la FEC, et Mme Myriam Beauchesne, membre du comité de la fédération des femmes de la FEC. Cette présentation visait à sensibiliser les personnes présentes à la construction sociale des inégalités liées à l’apparence sexuelle. Cette présentation a d’ailleurs été filmée afin d’être disponible pour une éventuelle utilisation dans nos milieux.

Par la suite, Mme Silvie Lemelin, vice-présidente et responsable politique du dossier de la condition des femmes à la FEC, a présenté l’avis du Comité de la condition des femmes FEC-CSQ présenté à madame Hélène Davis, ministre responsable de l’Enseignement supérieur. Cet avis est celui pour lutter contre les violences sexuelles dans les milieux d’études supérieures. Pour consulter cet avis…

Le réseau s’est conclu sur une présentation sur le droit de la famille de Mme Sylvie Lévesque de la Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec (FAFMRQ). Pour en savoir plus sur cet organisation : http://www.fafmrq.org/

Bref, ce réseau a permis encore une fois de nourrir les participantes dans leur analyse féministe, de susciter leur plus grande participation dans les instances syndicales tout en les mobilisant en vue de créer un monde plus égalitaire!

Journée de réflexion_ministre Hélène David

Violences sexuelles sur les campus universitaires et dans les collèges du Québec : Journée de réflexion de la ministre Hélène David

Par Isabelle Marcoux, membre du bureau syndical et du Comité de la condition des femmes du SPPCSF

Photo comité violence sexuelleLe 23 février dernier, la ministre Hélène David en était à sa troisième journée de réflexion sur les violences sexuelles dans les établissements d’études supérieures. Sylvie Fradette, Silvie Lemelin et moi-même représentions le Comité de la condition des femmes de la FEC-CSQ qui a contribué à ces réflexions par son avis envoyé à la ministre en janvier dernier et par sa participation à cette journée à Québec (journée fort positive d’ailleurs). Pour ma part, j’ai perçu une ministre ouverte, engagée, à l’écoute des réflexions qui venaient de divers horizons, mais qui convergeaient vers des propositions communes pour l’élaboration de la future loi-cadre afin de doter les universités et les cégeps d’une politique visant à prévenir et lutter contre les violences sexuelles dans leur milieu.

La consultation et la journée de réflexion portaient sur trois thèmes, soit la prévention et la sensibilisation, la gestion de plainte et l’accompagnement des victimes ainsi que la sécurité des personnes. Voici quelques pistes qui sont ressorties de ces trois thématiques pour orienter la loi-cadre de la ministre.

Concernant le premier thème à propos de la prévention et la sensibilisation, il a été proposé, entre autres, de se doter d’outils de communication et d’intervention, d’avoir une campagne de sensibilisation gouvernementale, de doter les établissements d’une politique distincte sur les violences sexuelles, de documenter le phénomène par des recherches et de s’assurer d’un engagement fort (et nécessaire) des établissements dans cette lutte en assurant un réel leadership. Une collaboration étroite avec les organismes régionaux tels que les CALACS est aussi fortement souhaitée.

Pour ce qui est de la gestion des plaintes et l’accompagnement des victimes, il a été recommandé, entre autres, de faire connaitre clairement les politiques, d’élaborer un processus de traitement de plaintes clair, d’avoir des personnes ressources formées et qualifiées et d’offrir rapidement du soutien à l’interne et à l’externe pour les victimes. Il est aussi essentiel de rendre la politique et les ressources visibles et accessibles.

En ce qui a trait à la question de la sécurité, bien qu’il faille éviter les discours alarmistes et la surveillance excessive,  il est nécessaire d’offrir un environnement sécuritaire et d’instaurer une culture institutionnelle forte de respect, qui incite à la dénonciation et qui renforce le pouvoir d’agir des individus. Aussi, il faut inciter les directions, le personnel des affaires étudiantes et les associations étudiantes à identifier les endroits et moments à risque de violences sexuelles afin de mettre en place des mesures efficaces et inciter l’encadrement des activités sociales.

En conclusion, les conditions de réussite amenées par les participants et la ministre ont été la nécessité d’un leadership fort du gouvernement et des établissements, une collaboration étroite entre les différents acteurs, une compréhension commune des concepts reliés aux violences à caractère sexuel et, bien sûr, un financement adéquat pour la mise sur pied d’une prévention et d’une lutte efficaces contre toute forme de violences sexuelles dans les établissements d’études supérieures.

Le projet de loi pourrait être déposé à la fin de la présente session parlementaire. La ministre assure qu’un budget est prêt pour assurer la mise en place des différentes mesures.

L’avis du CCF-FEC est disponible en ligne : cliquez ici…

Journée internationale des femmes_campagne sans oui c’est non

Rappel – Journée internationale des femmes : Lancement de la campagne « Sans oui, c’est non »

Mercredi, 8 mars, de 10h00 à 14h00 : Dégagé A et dégagé G

Campagne violences sexuellesKiosques de la campagne « Sans oui, c’est non »

À la suite du lancement de la campagne par la Fédération des cégeps lundi le 13 février, c’est au tour du Cégep de Sainte-Foy de faire son lancement officiel de la campagne « Sans oui, c’est non ». Cette activité se fera sous forme de kiosques d’information. Il y aura deux kiosques : un au dégagé A et un autre au dégagé G de 10h00 à 14h00.  Vous y verrez des membres du comité collégial de la campagne « Sans oui, c’est non », dont font partie le comité féministe de l’association étudiante, des professeures du Comité de la condition des femmes du SPPCSF et la direction du collège. Venez nous voir !

8 mars 2017_imagePosez un geste local de solidarité  !

Des épinglettes à l’effigie de la Journée internationale des femmes seront en vente au coût de 3$ aux kiosques de la campagne « Sans oui, c’est non ». Les sommes recueillies seront versées à Viol-Secours, le Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) de la région de Québec. Les épinglettes sont également disponibles au bureau syndical à partir de maintenant ! Venez la chercher et poser un geste de solidarité !

Isabelle Marcoux
Comité collégial de la campagne « Sans oui, c’est non »
Comité de la condition des femmes du SPPCSF

Ladies Learning Code_activité

Activité : Ladies Learning Code

ladies learning code_formatriceLe comité de la condition des femmes du SPPCSF est fier de s’être associé à Ladies Learning Code pour un atelier sur WordPress qui a eu lieu samedi le 18 février 2017 de 10h00 à 16h00. Ladies Learning Code est un organisme canadien sans but lucratif visant à promouvoir l’apprentissage collaboratif et technologique chez les femmes et les jeunes.

Cet atelier s’adressait principalement aux débutantes qui étaient intéressées par la personnalisation et la programmation d’un thème WordPress. Une dizaine de femmes étaient présentes, ce qui en fait un beau succès!

Christine Lévesque, professeure d’informatique
Comité de la condition des femmes du SPPCSF

Avis CCF-FEC-CSQ présenté à la ministre David

Avis du Comité de la condition des femmes de la FEC-CSQ présenté à la ministre David

logo fec2Dans la foulée de la Consultation sur les violences à caractère sexuel sur les campus universitaires et dans les collèges du Québec instiguée par la ministre Hélène David, le Comité de la condition des femmes  (CCF) de la FEC-CSQ a émis un avis mettant de l’avant la nécessité de la prévention et le besoin important d’actions concrètes locales nationales.

Vous pouvez lire l’avis en cliquant ici…

Prévenir et contrer les violences à caractère sexuel_Avis CCF

Prévenir et contrer les violences à caractère sexuel dans les collèges du Québec : position du Comité de la condition féminine du SPPCSF

160314_0o5yl_sans-oui-non-agressions_sn635Les membres du Comité de la condition féminine (CCF) du Syndicat des professeures et professeurs du cégep de Sainte-Foy (SPPCSF) sont particulièrement interpellées par les discussions actuelles autour de la violence sexuelle dans les institutions d’enseignement supérieur.

La ministre responsable de l’Enseignement supérieur, Hélène David, consulte présentement les cégeps et les universités sur la prévention et la lutte aux violences sexuelles dans nos établissements.  Les principaux thèmes sondés sont : la prévention, la sensibilisation, la sécurité des personnes et la gestion de plaintes en matière de violence sexuelle.

Concernant la prévention et la sensibilisation, thèmes visés par la ministre, nous sommes ravies de constater que le cégep s’impliquera dans la « Campagne sans oui, c’est non !». Deux représentantes du CCF du syndicat siègent sur comité afin de participer à ces travaux. Nous visons à ce que ces travaux mènent à une action concertée – direction, employé.e.s, étudiant.e.s – dans le développement d’un système de prévention des violences à caractère sexuel, et ce, de façon proactive et récurrente.

La semaine dernière, dans La Presse, la journaliste Rima Elkouri faisait état du fléau bien réel des violences sexuelles dans les universités. Cet article, basé sur les résultats de l’étude « Enquête Sexualité, Sécurité et Interactions en Milieu Universitaire (ESSIMU) : Ce qu’en disent étudiant.es, enseignant.es et employé.es »,  nous porte à croire que la situation peut être similaire dans les cégeps.  Dans l’avis envoyé à la ministre, le comité fédéral de la condition des femmes de la FEC-CSQ y fait référence en mentionnant qu’une  enquête similaire sur la situation dans les cégeps s’impose.

En conclusion, nous croyons qu’en tant qu’établissement d’enseignement, nous avons la responsabilité de réfléchir et d’agir collectivement pour prévenir et contrer les violences sexuelles. Le comité de la condition des femmes en fait une de ses priorités !

Isabelle Marcoux pour le CCF-SPPCSF

12 jours d’action_Élimination de la violence envers les femmes_rappel

Rappel : 12 jours d’action pour l’élimination de la violence envers les femmes

ruban-blanc_2016Depuis le 23 novembre, des activités ont lieu en lien avec les 12 jours d’action pour l’élimination de la violence envers les femmes, initiative que tient à souligner le Comité de la condition des femmes (CCF) du Syndicat des professeures et professeurs du cégep de Sainte-Foy (SPPCSF).

Parmi les activités à venir, il y a entre autres une distribution à grande échelle de rubans blancs (que nous vous invitons par ailleurs à porter). Des rubans ont été distribués dans certains bureaux ; si vous n’en avez pas reçu, vous pouvez en trouver dans les deux salons des employés.

Le 6 décembre, à l’occasion de la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes, le CCF et le SPPCSF, en collaboration avec l’ASSO étudiante, distribuera, avant-midi, des rubans blancs à l’entrée Métro et à l’entrée Margelle afin de sensibiliser la communauté collégiale. En soirée, il y aura aussi un rassemblement contre la violence faite aux femmes à compter de 19 h au pavillon Adrien-Pouliot de l’université Laval (Lien Facebook : https://www.facebook.com/events/550296108497715/).

Au plaisir de vous y rencontrer!

12 jours d’action_violence envers les femmes

Journées d’action contre la violence faite aux femmes

ruban-blanc_2016Le Comité de la condition des femmes (CCF) du Syndicat des professeurs tient à souligner la campagne « 12 jours d’action pour l’élimination des violences faites aux femmes » qui a lieu chaque année du 25 novembre au 6 décembre. Pour ce faire, quelques activités auront lieu :

Le 23 novembre de 12 h à 14 h au dégagé G : trois étudiantes en Techniques de travail social tiendront un kiosque sur la discrimination envers les femmes dans les milieux professionnels. Un jeu-questionnaire portant sur le sujet sera présenté aux étudiants, d’une façon amusante, impliquant un jeu de poches et des bonbons comme récompenses. Enfin, des rubans blancs seront distribués au kiosque afin de mobiliser les élèves dans le cadre de la campagne annuelle des 12 jours d’action pour l’élimination des violences faites aux femmes.

À partir du lundi 28 novembre : Des rubans blancs seront disponibles aux deux salons du personnel. Nous vous invitons à le porter durant la campagne!

Le 6 décembre : Dans le cadre de la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes, le CCF du Syndicat des professeurs du Cégep de Sainte-Foy, en collaboration avec le comité féministe de l’ASSO étudiante, distribuera, en avant-midi, des rubans blancs à l’entrée Métro et à l’entrée Margelle afin de sensibiliser la communauté collégiale.

Il y aura aussi un rassemblement contre la violence faite aux femmes à compter de 19 h au pavillon Adrien-Pouliot de l’université Laval le mardi 6 décembre (Lien Facebook : https://www.facebook.com/events/550296108497715/)

bandeau-12-jours-action

Au plaisir de vous rencontrer!

Colloque sur les violences sexuelles_Compte rendu

Compte rendu d’un colloque sur les violences sexuelles

Logo sexpliqueLe 20 mai dernier, Isabelle Marcoux (responsable du Comité de la condition des femmes du SPCSF et professeure en techniques de travail social) et Lisa Verreault (professeure en techniques de travail social) ont assisté au colloque de l’organisme Sexplique, dont le thème, cette année, était «La face cachée des violences sexuelles».  Au terme de l’activité, elles ont préparé un compte rendu témoignant de leur expérience en lien avec leur métier en enseignement.