Archives pour la catégorie Sans catégorie

AG du 15 mai_compte rendu

Compte rendu de la dernière assemblée générale du SPPCSF : mercredi 15 mai [1]

Le mercredi 15 mai dernier a eu lieu notre dernière assemblée générale de l’année scolaire 2018-2019. Ce fut l’occasion de présenter un bilan des travaux complétés cette année. On a aussi procédé à l’élection des membres du prochain Bureau syndical ainsi que des représentant.e.s à différents comités pour l’an prochain. Quelques autres sujets ont également été abordés lors de cette rencontre.

Nous profitons de l’occasion pour remercier les membres du SPPCSF qui participent régulièrement à nos différents travaux et à nos assemblées, et tout particulièrement les membres qui s’impliquent dans les différents comités qui font appel à la participation de professeur.e.s. Bon nombre de ces comités ne sont pas soutenus par des dégagements de tâche. Nous apprécions au plus haut point la générosité de nos collègues.

Préoccupations des membres

Plusieurs membres ont partagé leur malaise concernant un courriel émanant du CoSMET, publié sur le Portail en date du 7 mai et en lien avec la Santé au travail. L’accent est mis uniquement sur l’effort individuel pour améliorer la santé mentale; il n’y a rien qui soit reconnu dans ce courriel au sujet du stress vécu dans le milieu de travail ou au sujet de l’épuisement professionnel au sein des différents corps d’emploi du Collège. La certification en Santé qui est attribuée à notre Collège ne semble qu’une formalité administrative.

Négo 2020 : Phase 2 de la consultation de nos membres

Une nouvelle phase de consultation de la FEC auprès des syndicats affiliés est lancée et l’échéance est le 20 septembre. Les membres du SPPCSF seront sollicité.e.s pour y participer à la rentrée d’automne 2019. Une assemblée générale est prévue pour traiter de ce point le mercredi 4 septembre prochain, avec la présence de Nadine Bédard-St-Pierre, membre du Comité de négociation de la FEC. D’autre part, un projet de front commun pour l’intersectoriel, rassemblant les grandes centrales syndicales, est en cours de négociation.

Répartition de tâche

Un bilan des travaux concernant le projet de répartition de la tâche 2019-2020 a été présenté. Il a été question des échanges qui ont eu lieu entre le Syndicat et les départements, des nouvelles pratiques mises en place dans les échanges entre le Syndicat et la direction pour parvenir à une entente sur le projet de tâche prévue pour l’an prochain, et enfin des gains obtenus grâce à la collaboration avec les départements. Plusieurs préoccupations ont été soulevées sur ce point par les coordonnateurs des départements lors de la rencontre en C.I.D. du 11 avril dernier, notamment :

  1. revoir en profondeur le modèle d’allocations des ressources basées sur des normes départementales afin d’en arriver à une meilleure compréhension du système existant et d’examiner les possibilités de l’améliorer;
  2. questionner la direction pour savoir si les mesures prises lors des deux dernières années au niveau des allocations (mesures restrictives mises en place à cause du déficit) seront temporaires ou permanentes.

Don du Syndicat à la Fondation du Cégep de Sainte-Foy

Amélie-Elsa Ferland-Raymond, trésorière, a précisé à l’assemblée qu’après avoir examiné en détail la situation financière du SPPCSF, le Syndicat ne pourra peut-être pas disposer à chaque année des fonds suffisants pour un don à la Fondation du Cégep de Ste-Foy. Toutefois, pour cette année, nous disposons de suffisamment de fonds pour procéder à un don.

Considérant la proposition adoptée en assemblée générale, en 2017, sur une entente de principe pour des dons du SPPCSF à la Fondation du Cégep de Sainte-Foy, et considérant que le Syndicat anticipe l’atteinte d’un équilibre budgétaire pour l’année 2018-2019, Amélie-Elsa Ferland-Raymond a présenté la proposition suivante à l’assemblée :

Il est proposé que le don du Syndicat de 3 500 $ à la Fondation du Cégep de Sainte-Foy soit versé comme prévu pour l’année 2018-2019.

La proposition a été acceptée à l’unanimité.

Plaidoyer pour la liberté d’enseignement

Lancement !!! Le Plaidoyer pour la liberté d’enseignement, adopté en assemblée générale le 17 avril 2019, est officiellement lancé. Des exemplaires ont été distribués aux personnes présentes. Le plaidoyer sera présenté à la direction du Collège le 29 mai prochain. Les membres sont invités à faire circuler le document dans leur département et à participer à la distribution du plaidoyer à l’ensemble des professeur.e.s.

Il y aura diffusion du plaidoyer sur le site du Syndicat, un affichage sur les babillards départementaux, et distribution auprès des professeur.e.s récemment engagé.e.s.

Bilans des comités et bilan des activités du Bureau syndical 2018-2019

Chacun des comités a fait un bref compte rendu des activités réalisées au cours de l’année 2018-2019.

Amélie-Elsa Ferland-Raymond, Paul-Émile Houle, Jonathan Pellicelli, Édith Pouliot et André Trottier ont fait état de la mise en œuvre du plan de travail 2018-2019 du Bureau syndical en donnant des précisions sur les différents dossiers qui ont été traités cette année. (Un bilan écrit a été distribué aux personnes présentes.)

Le point sur les balises concernant les mesures disciplinaires, et plus spécifiquement l’application de l’article 5-18.02 de la convention collective, soulève plusieurs interrogations des membres qui suggèrent que le Bureau syndical revienne sur ce sujet l’an prochain.

Paul-Émile Houle, président sortant du Syndicat, a remercié les membres pour leur confiance au cours des dernières années. Amélie-Elsa Ferland-Raymond en a profité pour souligner l’apport de Paul-Émile Houle à la vie syndicale. Les membres de l’assemblée ont exprimé leur appréciation au président sortant par une généreuse ovation.

Élection du Bureau syndical 2019-2020 ; désignation de nos représentantes et de nos représentants aux comités pour 2019-2020

L’assemblée a reçu les candidatures suivantes :

Jonathan Pellicelli – Comité de perfectionnement
Sylvain Lamoureux– Table de la formation générale, secteur technique
Guillaume Simard – CACE
André Trottier – Jury local pour l’Ordre d’excellence en éducation

Notre président d’élection, Sébastien Bradet, a dévoilé les résultats du scrutin pour l’élection du Bureau syndical.

  • Amélie-Elsa Ferland-Raymond à la présidence
  • Jonathan Pellicelli à la 1ère vice-présidence
  • Édith Pouliot à la 2e vice-présidence
  • André Trottier à la 3e vice-présidence
  • Mireille Drouin à la 4e vice-présidence

Le président d’élections a ensuite dévoilé les résultats du scrutin pour l’élection des comités formés par le Collège et des différents comités syndicaux.

Comité de perfectionnement

  • Karine Filiatreault (informatique)
  • Adriana Nuncio (langues)
  • Jonathan Pellicelli (chimie)

Table de la formation générale

  • Louis Bussières (philosophie)
  • Karine Giguère (éducation physique)
  • Sarah Jane Kean Dutil (anglais)
  • Julie Simard-Maltais (français)
  • Frédéric Parrot (chimie)
  • Pierre-Luc Hardy (technique d’éducation spécialisée)
  • Sylvain Lamoureux (technique d’intégration multimédia)

1 poste reste vacant (formation spécifique au secteur préuniversitaire)

Comité d’action et de concertation en environnement

  • Émilie Fortin (français)
  • Guillaume Simard (informatique)

Comité santé et sécurité au travail

  • Danny Lassiseraye (chimie)

1 poste reste vacant (sans égard à la discipline)

Comité de prévention du harcèlement et des violences à caractère sexuel

  • Édith Pouliot (sociologie)

Comité santé et mieux-être au travail (CoSMET)

  • Adriana Nuncio (langues)

1 poste reste vacant (sans égard à la discipline)

Jury local de l’Ordre de l’excellence en éducation

  • André Trottier (français)

1 poste reste vacant (sans égard à la discipline)

Comité de la condition des femmes

  • Christine Lévesque (bureautique et informatique)

Comité d’information et d’action sociopolitique

1 poste reste vacant (sans égard à la discipline)

Les candidates et candidats, tant pour le Bureau syndical que pour les différents comités, ont été élu.e.s à l’unanimité.

Nous vous remercions de la confiance que vous nous témoignez et profitons de l’occasion pour féliciter les personnes élues!

(Merci à notre collègue Sylvie Monjal pour la prise de notes lors de cette AG.)

Les membres du Bureau syndical

[1] À noter que l’essentiel du présent compte rendu sera disponible dans le procès-verbal de cette assemblée générale.

Fin de contrat_Assurances collectives

Assurances collectives lors d’une fin de contrat pour les enseignant.e.s non permanent.e.s 

Si votre contrat se termine avec la fin de la session et que vous n’avez pas de tâche à l’automne, n’oubliez pas de faire l’un des choix suivants pour maintenir vos protections pour les 120 jours à venir.

  1. Conserver le régime d’assurance maladie 1 seulement ;
  2. Conserver l’ensemble des régimes détenus avant la mise à pied ou la fin de contrat (assurance maladie 1, 2 ou 3), assurance salaire, assurance vie (s’il y a lieu).

Pour les deux cas, le choix effectué s’applique pour une durée de 120 jours à compter de la date de la fin du contrat.  En l’absence d’une demande formelle de maintien des protections, l’ensemble des régimes détenus prendront fin à la date de fin de contrat.

Pour plus d’information, consultez le courriel envoyé par la direction du personnel le 8 mai 2019 intitulé « RAPPEL : Assurances collectives lors d’une mise à pied ou d’une fin de contrat ».

N’hésitez à me contacter si vous avez des questions.

Jonathan Pellicelli
Application de la convention collective

Don à Viol-Secours_CCF

Le Comité de la condition des femmes remet 1 000 $ à Viol-Secours

ImpressionNous vous le mentionnions il y a quelques semaines déjà, 647 $ qui ont été amassés grâce à la vente de broches et aux dons individuels lors de l’activité du 8 mars, organisée par le Comité de la condition des femmes.

À ce montant, il a été décidé d’ajouter 353 $ à la somme afin que soit remis à Viol-Secours un chèque de 1 000 $, ce qui a été fait le 24 avril dernier. Ce montant constitue, pour l’organisme, l’équivalent des frais annuels de déplacement lors de leurs activités de sensibilisation.

Une fois de plus, merci à toutes et à tous.

Les membres du comité de la condition des femmes

Comité femmes

Sur la photo : Marie Pouliot (CCF), Christine Lévesque (CCF, Isabelle Marcoux CCF), Jasmine Gauthier (directrice générale du Cégep de Sainte-Foy), Julie Tremblay (directrice générale de Viol-Secours), Amélie-Elsa Ferland-Raymond (CCF) et Édith Pouliot (CCF). Absente sur la photo : Lynda Simard (CCF).

Politique de féminisation

Les professeur.e.s et les étudiant.e.s demandent une politique de féminisation

sticker-symbole-homme-femmeC’est dans une lettre envoyée le 29 avril dernier et adressée à Madame Jasmine Gauthier, directrice générale du Collège, que votre Syndicat et l’Association étudiante ont formulé conjointement une demande officielle afin que le Cégep de Sainte-Foy se dote d’une politique de rédaction inclusive.  Il est souhaité que cette nouvelle politique ait un caractère prescriptif pour les documents administratifs et les publications officielles du Collège, et un caractère incitatif pour toutes les autres formes d’expression orale et écrite.

Appuyés par leurs assemblées générales respectives, le SPPCSF et l’AÉCSF considèrent qu’à une époque où l’inclusion apparaît, plus que jamais, incontournable, il est évident que le Cégep de Sainte-Foy doit démontrer que celle-ci est possible dans les différentes communications.

De telles approches sont déjà en place dans plusieurs collèges, depuis plus de deux décennies dans certains cas (depuis 1990 au Cégep régional de Lanaudière et depuis 1993 au Cégep de Rimouski, notamment ; les Cégeps de Victoriaville et Drummondville encouragent aussi de telles façons de faire). En mai 2018, la rectrice de l’Université Laval, Mme Sophie D’Amours, annonce que son établissement privilégiera désormais la rédaction épicène[1] pour ses documents institutionnels, en visant des formulations non genrées.

Il est communément admis que la féminisation linguistique des documents (une autre manière d’identifier la rédaction inclusive) est réalisable sans alourdir les textes. L’Office québécois de la langue française (OQLF) recommande lui-même la féminisation des textes et l’abandon du masculin générique. Ainsi, il souligne :

« Il faut employer le masculin générique avec parcimonie pour désigner un ensemble mixte constitué d’hommes et de femmes. L’emploi d’une note préliminaire comme : dans ce texte, le masculin englobe les deux genres et est utilisé pour alléger le texte ne permet pas d’assurer une égale représentation des femmes et des hommes dans le texte. Ce type de note est désuet puisque la féminisation linguistique est de nos jours bien présente dans l’usage.[2] »

Dans le but de mettre en place cette future politique et de changer les pratiques de rédaction, le Syndicat et l’Association étudiante ont aussi proposé la création d’un comité de rédaction inclusive. Ce comité ponctuel pourrait être constitué des membres de la communauté collégiale (enseignant.e.s, étudiant.e.s, conseillèr.e.s pédagogiques, agent.e.s de bureau, agent.e.s de communication, cadres, etc.) et avoir pour mandat d’élaborer un guide pratique local de rédaction qui permettrait aux membres de la communauté de s’approprier cette façon d’incorporer la diversité sexuelle dans les différentes communications au Collège.

Pour l’instant, nous sommes en attente des réactions de Madame Gauthier concernant la lettre. Nous vous tiendrons au courant de la suite des choses.

[1] Qui constitue une forme de féminisation linguistique.
[2] Site internet de l’Office québécois de la langue française : http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=3912

Projet de répartition_bilan

Bilan du travail qui s’est fait en amont autour du projet de répartition de tâche 2019-2020

Nous sommes en train de faire le bilan des travaux que nous avons effectués ces derniers mois autour du projet de répartition de la tâche prévue l’an prochain, et ce, il faut le souligner, avec la collaboration des différents départements du collège, du service du cheminement scolaire ainsi que de représentants de la direction. L’exercice a été exigeant, tout en présentant de nombreux défis pour les membres du Bureau syndical, mais notre nouveau modèle d’échéancier a pu être mis à l’épreuve et nous considérons que le bilan que l’on peut faire à ce stade-ci s’avère tout de même assez positif.

Nous reviendrons sur ce sujet prochainement, lorsque nos obligations en tant qu’enseignants seront un peu moins prenantes (soupir)…

Courage, les profs ! L’hiver est fini !…

Les membres du Bureau syndical

CGN-CSQ avril 2019_compte rendu

Compte rendu du CGN de la CSQ tenu à Québec les 24 et 25 avril 2019

2017_Logo_CSQLe dernier Conseil général des négociations de notre centrale syndicale (CSQ) a été l’occasion de discuter des modalités de consultation des membres en ce qui concerne nos demandes intersectorielles : salaire, retraite, droits parentaux et disparités régionales. Il a également été question du plan d’action à privilégier en mobilisation et en communication, et de l’annonce de la signature d’un protocole de solidarité entre la CSQ et d’autres centrales syndicales telles que la CSN et la FTQ.

La consultation des membres prendra son envol d’ici la fin du mois de mai et se poursuivra jusqu’à la fin du mois de septembre. À Ste-Foy, il est à noter que la consultation sur les demandes intersectorielles se déroulera en même temps que la deuxième phase de consultation sectorielle (la première phase de consultation sectorielle ayant eu lieu cet hiver autour d’enjeux que nous avons pu déterminer collectivement et qui sont mis de l’avant par notre fédération, la FEC). Au début de septembre prochain, lors d’une assemblée générale, vous serez consultés sur un projet de cahier final des demandes sectorielles. Vous serez alors invités à en valider le contenu et à évaluer si les objectifs et les moyens préconisés répondent à vos préoccupations, en ce qui a trait à vos conditions de travail.

« SECTEUR PUBLIC – CINQ ORGANISATIONS SYNDICALES CONVIENNENT D’UN PROTOCOLE DE SOLIDARITÉ » (lien vers l’article)

http://www.lacsq.org/actualites/toutes-les-actualites/nouvelle/news/secteur-public-cinq-organisations-syndicales-conviennent-dun-protocole-de-solidarite/

Fête des travailleurs_2019

1er MAI : FÊTE INTERNATIONALE DES TRAVAILLEUSES ET DES TRAVAILLEURS

Coalit_1ermai_2019_decl_aff_11x17po_syn-fortNous tenons à souligner, à la veille de cette prochaine ronde de négociation pour le renouvellement de notre convention collective, que le 1er mai est une date qui revêt une importante symbolique pour l’ensemble de notre communauté enseignante. Rappelons ici le fait historique qui a déterminé le choix de cette date, qui se veut représentative des luttes syndicales en Amérique, mais également dans le monde entier. (*Merci à mon collègue syndicaliste Pierre Avignon, de la FEC-CSQ, qui m’a aimablement transmis le communiqué qui suit.)

Le 1er mai 1886, 300 000 travailleuses et travailleurs lancent, à Chicago, un mouvement de grève pour obtenir la journée de travail de huit heures. Une répression policière sanglante s’ensuit : des militants syndicaux sont arrêtés et condamnés à mort. Quatre d’entre eux seront pendus. Six ans plus tard, ils seront innocentés. Ces événements ont érigé en symbole la lutte et le sacrifice de ces quatre personnes pour l’amélioration des conditions de travail et de vie de l’ensemble des travailleuses et des travailleurs.

Au Québec, le 1er mai est célébré depuis 1972. C’est une occasion privilégiée d’affirmer nos convictions et nos revendications. 

Modèles de lettres_congés

Demandes de congés : modèles de lettres à rédiger

calendrier 15La date limite pour les demandes de congés est le 15 mai 2019. La FEC a produit des modèles de lettres qui pourront aider les personnes qui veulent faire une demande de congé pour l’an prochain.

Voici le lien vers les modèles de lettres pour les congés qui ne sont pas parentaux :

https://drive.google.com/open?id=1TUfyWuO5c8wD3u3cuOmASkazrAxDtKCb

Voici le lien vers les modèles de lettres pour les congés parentaux :

http://www.lacsq.org/droits-parentaux/guides-csq-sur-les-droits-parentaux-et-le-rqap/fec-federation-des-enseignantes-et-enseignants-de-cegep/modeles-de-lettre-fec/

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions sur les congés.

Le membres du Bureau syndical

AG 17 avril_compte rendu

Compte rendu de l’AG syndicale du 17 avril 2019

Projet de répartition de tâche 2019-2020

Lors de l’assemblée générale du SPPCSF de mercredi dernier, les membres du Bureau syndical ont informé l’assemblée de l’évolution des travaux qui sont en train de se faire autour du projet de répartition de la tâche enseignante de l’année scolaire 2019-2020. Comme nous l’avons mentionné dans notre Hebdo syndical de la semaine dernière, le scénario prévu pour l’année à venir n’est guère plus rassurant que celui qui avait été esquissé l’an dernier, à pareille date. Toutefois, nous essayons cette fois de travailler un peu plus en amont avec les différents départements ainsi qu’avec la direction pour tenter d’en arriver à une entente qui sera juste et équitable pour l’ensemble de nos professeur.e.s.

Dans les quelques jours qui ont précédé le congé de Pâques, les membres du Bureau syndical ont pu recevoir différentes demandes des départements en ce qui concerne le projet de tâche. Ce fut un travail très prenant, mais le taux de participation a été des plus encourageants. En effet, nous avons pu prendre note des principales demandes en provenance des différents départements, qui furent ensuite acheminées à la direction le jeudi 18 avril en fin d’après-midi. La direction est censée faire part de son analyse des demandes transmises lors d’une RCS (Rencontre Collège/Syndicat) prévue au retour du congé de Pâques (mardi 23 avril). Les coordinations de départements seront tenues informées des résultats de cette rencontre, et nous vous en reparlerons dans nos prochains Hebdos.

Négo

Plusieurs de nos membres ont participé à la première phase de consultation pour le renouvellement de notre convention collective. La deuxième phase de consultation de nos membres aura lieu du 14 mai au 13 septembre 2019. Nous vous demandons de surveiller les documents et communiqués qui vous seront acheminés à ce sujet.

Toujours dans le dossier négo, les représentants de la FEC ont échangé cet hiver avec les représentants de la FNEEQ pour discuter d’une possible alliance lors de la négo. Pour le moment, les discussions sont interrompues. La FEC reverra en mai, avec ses différents syndicats, de quelle façon le dialogue pourra être réinstallé avec la FNEEQ.

Sondage sur la note émise par le Collège au sujet de notre disponibilité lors de la semaine 000 à la rentrée d’hiver

Les résultats du sondage sont plutôt mitigés, mais une majorité de professeur.e.s disent souhaiter que le Syndicat poursuive les discussions avec la direction en vue d’obtenir une entente signée par les parties. Ce travail fera donc partie du plan d’action du Bureau syndical l’an prochain.

Balises Fonds de Perfectionnement

L’AG a mandaté le Bureau syndical de renégocier l’entente de création du Fonds, qui date de 1992, afin de trouver une façon de maximiser les intérêts générés par le Fonds et ainsi protéger le plus possible le capital initial. La proposition a été acceptée à l’unanimité.

Plaidoyer pour la liberté d’enseignement

Amélie-Elsa Ferland-Raymond a d’abord présenté un bref historique des travaux qui ont été réalisés dans le dossier de la liberté d’enseignement. Elle nous a ensuite présenté le Plaidoyer pour la liberté d’enseignement qui a été rédigé au cours de la dernière année sous la supervision du Bureau syndical.

Il est important de souligner la générosité de différents membres du SPPCSF qui ont participé, de près ou de loin, à la rédaction de notre document. Les membres du Bureau syndical vous sont reconnaissants pour le temps et les efforts fournis lors de la rédaction de ce plaidoyer, qui se voulait dès le départ un travail de nature collective.

Une proposition a été faite à l’assemblée : adopter le Plaidoyer, et qu’il soit ensuite diffusé auprès de nos membres ainsi que de l’ensemble de notre communauté collégiale, et ce, pour fins de discussions concernant la liberté d’enseignement et les moyens concrets pour la favoriser.

Une seule modification du texte du plaidoyer a fait l’objet d’un amendement, qui fut accepté à la majorité. La proposition a été acceptée à l’unanimité.

La version finale du document sera disponible dès que la révision linguistique et que le travail de graphisme seront complétés.

Projet de répartition_travaux de préparation

Travaux préparatoires au projet de répartition de tâche : année scolaire 2019-2020

Dans le plan d’action de cette année du Bureau syndical du SPPCSF, on a voulu accorder une importance toute particulière à la question de la tâche, et plus précisément à la façon dont est géré le projet de répartition dans notre Cégep. Il s’agissait de voir ce qui pourrait être fait, en amont, pour tenter de rendre le prochain exercice moins difficile pour tout le monde, plus particulièrement pour les départements et leurs coordinations, mais aussi pour la direction et pour l’équipe du Bureau syndical. En effet, le bureau syndical a pu prendre le pouls, au cours des derniers mois, en ce qui concerne les problèmes rencontrés dans différents départements lors de la répartition de tâche du printemps 2018, et il nous a semblé de la plus haute importance que des actions concrètes soient entreprises dès cette année pour tenter de remédier à la situation, dans la mesure où une volonté commune pouvait être manifestée de travailler en collectif autour de cette question. L’objectif est d’en venir à une entente avec la direction qui sera satisfaisante pour l’ensemble des départements, en ce qui touche à la tâche.

Les travaux du Bureau syndical ont débuté l’automne dernier avec la mise en place d’un nouveau modèle d’échéancier, qui a été créé afin de pouvoir mieux soutenir les départements en ce qui a trait à la répartition des ressources, le tout selon un calendrier moins serré que ce l’on a pu voir dans le passé. Le Bureau syndical souhaitait également mettre en place une approche plus globale des difficultés rencontrées, et non pas travailler uniquement avec les départements de façon scindée, au cas par cas.

Notre modèle a été présenté dans un premier temps lors d’un CID (rencontre de coordination interdépartementale) aux coordonnateurs et coordonnatrices de départements qui étaient présents. Dans un deuxième temps, notre modèle a été présenté à la direction, qui a bien voulu revoir le nouveau type d’échéancier qui lui était proposé, mais sans pour autant accepter de façon formelle cette nouvelle façon de faire. En même temps, nous avons colligé l’automne dernier différentes données provenant des départements en ce qui touche à certains problèmes qui ont pu être rencontrés lors de la répartition de la tâche le printemps dernier. Les problèmes, nous l’avons constaté, ont été nombreux. Les raisons derrière ces difficultés sont, entre autres, la baisse démographique des élèves de niveau collégial, par le fait même la baisse du nombre d’inscriptions dans notre Cégep et, enfin, le problème de la rétention des élèves de deuxième et troisième année. On peut aussi constater que bon nombre d’élèves choisissent maintenant d’étaler leur parcours au collégial sur des sessions supplémentaires. Ces réalités ont des effets indéniables sur la répartition de la tâche.

Des travaux consécutifs se sont poursuivis lors de l’hiver et du printemps 2019. Lors d’une RCS (rencontre Collège et Syndicat) tenue le 29 mars dernier, le Syndicat a présenté à la direction sa synthèse des différentes difficultés éprouvées par les départements l’an dernier, lors de la répartition. Suite à cette rencontre, nous avons convié, le jeudi 11 avril, les coordinations à un CID durant lequel nous leur avons communiqué à leur tour les grandes lignes des principales difficultés retenues. Lors des deux CID qui ont eu lieu cette année autour du sujet de la répartition de la tâche, les membres du Bureau syndical ont eu la possibilité d’échanger avec les personnes présentes et de bénéficier des idées et suggestions qui ont été proposées.

La toute dernière étape de nos travaux s’est faite lors d’une RCS qui fut tenue cette semaine, le lundi 15 avril. La direction du Collège nous a présenté une première esquisse de son projet de répartition de tâche pour l’année 2019-2020. Nous sommes actuellement en train d’examiner ces données nous provenant de la direction. À cette étape-ci, un dialogue nous semble souhaitable avec les différentes coordinations qui entrevoient déjà la possibilité que puissent se présenter des difficultés dans leurs départements, et ce, au regard de la tâche qui est prévue l’an prochain. (*Les coordinations ont reçu au cours des dernières heures un courriel à ce sujet.)

Nous encourageons donc tous les coordonnateurs et coordonnatrices à participer à cette étape clé qui influencera grandement toute l’organisation du travail de votre département l’an prochain. Il est beaucoup plus facile d’apporter des ajustements au projet de répartition dès maintenant que lorsque la version finale sera déposée aux coordinations le 25 avril prochain.

Les membres du Bureau syndical