Rappel : rassemblement le 2 mai dès 11 h 50!

image_previewPeut-être avez-vous reçu la visite de notre escouade printanière récemment? Il est maintenant temps de répondre à leur joyeuse invitation!

Rendez-vous le mercredi 2 mai à 11 h 50 dans le dégagé du A pour quelques minutes bien investies : montrons que les profs du cégep de Ste-Foy sont positifs et dignes de confiance! Du café et du sucré vous attendent afin de récompenser votre effort de sortir, même s’il y a de la pluie!

Pour plus de renseignements, vous pouvez lire le courriel qui vous est parvenu le 30 avril.

Au plaisir de vous y voir!

 

Retour sur l’assemblée générale extraordinaire du 25 avril dernier

La semaine dernière, à l’occasion de la première assemblée générale extraordinaire (AGX) de l’année, il a essentiellement été question des enjeux entourant les négociations locales.

Un projet d’entente de principe en ce qui a trait aux éléments de la table technique a été présenté et il nous fait plaisir de vous annoncer que l’assemblée générale des professeures et professeurs du cégep de Ste-Foy l’a accepté à l’unanimité! Une version article par article devrait être signée dans les prochains jours. Une plus grande transparence dans le processus entourant le dépôt et l’analyse par le Syndicat du projet de répartition du Collège, un délai pour le désistement d’une tâche qui passe à 10 jours ouvrables pour les collègues non-permanent.e.s, des précisions sur l’adoption des projets de répartition départementaux d’automne et d’hiver ainsi que la transmission des charges individuelles aux enseignant.e.s de la formation continue  font partie des faits saillants de cette entente de principe.

Cette AGX a aussi, une fois de plus, été marquée par de nombreuses interventions de professeur.e.s qui souhaitent une poursuite des discussions entre le Syndicat et la direction en ce qui concerne la disponibilité des professeur.e.s lors de la semaine «000», en janvier. Ce dossier de la disponibilité, en plus de celui de la liberté d’enseignement, demeure ouvert, d’où l’action positive de visibilité prévue pour le 2 mai.

La prochaine assemblée générale –régulière cette fois– aura lieu le 16 mai. Ce sera l’occasion de faire le bilan d’une année bien remplie et d’élire les personnes au bureau syndical et aux comités pour l’an prochain. Ce sera donc un rendez-vous à ne pas manquer!

 

Don de bouteilles d’eau pour les professeur.e.s du cégep

Bouteille eauDans la foulée de l’élimination de la vente de bouteilles d’eau à usage unique au cégep de Ste-Foy d’ici 2019, le SPPCSF procède, pour une deuxième année consécutive, au don de bouteilles d’eau réutilisables afin que vous puissiez toujours être convenablement hydraté.e.s lorsque vous êtes au cégep!

Si vous ne possédez pas déjà de bouteille solide, vous pouvez passer au local du Syndicat (C-170.16) et nous vous en donnerons une.

Faites vite : les quantités sont limitées!

 

LA RÉPARTITION DE LA TÂCHE D’ENSEIGNEMENT : une responsabilité départementale (et disciplinaire)

question_mark_person

L’un des articles de notre convention collective (4-1.07) prévoit qu’il est de la responsabilité collective du département de «répartir et pondérer les activités pédagogiques incluant les charges d’enseignement, en fonction des ressources allouées [nombre d’ETC], et des activités relatives à la reconnaissance du temps de travail [i.e. 173 heures]».

Il s’agit là, bien sûr, de l’un des plus gros et des plus difficiles mandats qu’il est donné de réaliser au cours de l’année et, qui plus est, deux fois plutôt qu’une…En revanche, le fait de porter cette responsabilité constitue aussi un gage d’autonomie professionnelle puisque nous avons la possibilité de définir nos propres règles de répartition pour – espérons-le – le plus grand bien des étudiant.e.s et de notre collectif de travail.

Il faut se rappeler que si cette répartition se fait selon les règles internes propres au département, elle doit d’abord et avant tout être équitable. C’est en effet la seule balise clairement identifiée dans le texte de la convention collective (8-5.03). On doit donc faire en sorte que la « lourdeur » soit répartie équitablement, ce qui ne se résume pas à distribuer les tâches selon l’ancienneté, ni même à s’appuyer sur le seul calcul de la CI…d’autres variables doivent être prises en compte.

Par ailleurs, il est important de souligner que dans les départements multidisciplinaires, bien que le responsable ultime de la répartition équitable de la tâche demeure le département, les membres de chacune des disciplines doivent aussi s’assurer d’une répartition équitable de leurs cours. On pourrait résumer la situation ainsi : dans les départements multidisciplinaires, la responsabilité nommée à l’article 8-5.03 de la convention collective est en partie assumée par les disciplines. Il est donc crucial que ces disciplines se dotent de moyens permettant d’atteindre cette équité.

Avant d’énumérer quelques modèles, rappelons qu’en dernière instance, le Collège doit approuver la répartition de la tâche départementale. Là se limite notre autonomie.

Les principes de répartition de la tâche d’enseignement

  • La façon dont la tâche est répartie (le modèle ou les règles de répartition) devrait idéalement se retrouver dans règles de régie interne du département.
  • Les règles de répartition peuvent varier d’un département à l’autre ; certains principes peuvent toutefois servir de guide.
  • Idéalement, à chaque session, le département devrait s’assurer s’il est pertinent d’apporter des changements à son mode de répartition.

Des incontournables à considérer

L’obligation de donner tous les cours :

Afin que le département respecte l’obligation de donner tous les cours dont il est responsable dans une discipline donnée, le partage de l’expertise est essentiel. En ce sens, les chasses gardées sont à éviter.

Le respect des intérêts individuels des membres du département :

Le mode de répartition choisi devrait permettre à chaque membre du département de pouvoir bénéficier d’un véritable premier choix, si possible dans un horizon de deux ou trois ans.

L’équité entre les charges de travail :

L’équité doit être évaluée sur l’ensemble de l’année scolaire. Ainsi, un déséquilibre de charge est possible d’une session à l’autre (dans le respect des paramètres de la convention collective) ;

Le calcul de la charge individuelle (CI) est un indicateur important à considérer, mais il n’est pas le seul.

D’autres aspects entrent également en considération, même s’ils ne s’évaluent pas toujours de façon numérique :

  • L’hétérogénéité de la population étudiante ;
  • La nécessité d’une mise à jour importante d’un cours ;
  • La différence entre des cours de début ou de fin de DEC ;
  • L’élaboration d’un nouveau cours ;
  • Le nombre de préparations différentes ;
  • Les développements pédagogiques à effectuer ;
  • Le perfectionnement nécessaire ;
  • La nécessité de participer à des comités ;
  • Le nombre total d’étudiant.e.s confié.e.s à un.e enseignant.e ;

Quelques idées de modèles de répartition de la tâche

  • La liste des priorités d’attribution des cours est établie initialement. Après chaque session, tous les membres du département augmentent d’un rang dans la priorité, sauf le premier, qui passe au dernier rang.
  • Le département détermine, pour chaque cours, un niveau de difficulté. Une fois la répartition réalisée, les niveaux de difficulté sont additionnés. La personne qui possède le plus haut niveau de difficulté choisit au premier rang la session suivante et celle qui a le plus faible niveau de difficulté choisit au dernier rang.
  • Le département accorde une priorité sur un cours pour une durée de deux ou trois sessions (ou deux ou trois ans, si le cours est offert une session sur deux). Au terme de ce délai, le cours est remis dans la banque de cours offerts. Dans ce cas, on peut spécifier que le prof qui vient de libérer le cours n’a aucune priorité sur lui pour la répartition en cours.
  • Le département tient compte des cinq dernières sessions. Il additionne le nombre de préparations différentes attribuées par chacun de ses membres. L’ordre de priorité va de la personne qui a effectué le plus grand nombre de préparations différentes à celle qui en a fait le moins.
  • Certains départements vont même jusqu’à procéder par tirage au sort dans le cas où plusieurs enseignant.e.s tiendraient mordicus à un cours la même session.
  • Les règles de certains départements permettent à tous les membres du département d’obtenir, pour la moitié de leur tâche, les cours souhaités (premiers choix), l’autre moitié devant témoigner d’un compromis.

Comme on le constate, il existe de multiples façons de s’assurer de l’équité de la tâche. Il revient donc aux membres du département de choisir les mécanismes qui conviennent à leur propre situation.

 

Appel de candidatures pour le bureau syndical et les comités 2018-2019

Election_crochetLa période de mises en candidature pour la composition du bureau syndical et des comités 2018-2019 est ouverte depuis le 26 avril dernier et se poursuit jusqu’au 14 mai. Vous avez reçu à ce titre, le 26 avril, un courriel de la part du président d’élection. Vous y trouverez des informations ainsi que les différents formulaires de mise en candidature.

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question à ce sujet!

 

1er mai : Fête internationale des travailleuses et des travailleurs

402x268_Fete-travailleursDans le cadre de la Fête internationale des travailleuses et des travailleurs et en prévision de la prochaine campagne électorale provinciale, la CSQ a publié un communiqué présentant les divers enjeux sur lesquels elle souhaite interpeler les politiciens. En tête viennent les réinvestissements plus qu’urgents dans les services publics tels que l’éducation.

Vous pouvez lire le communiqué ici...

 

Rappel - Loto Voyages de la Fondation Monique-Fitz-Back

Loto voyage 2018Depuis douze ans, la Fondation Monique-Fitz-Back est active pour promouvoir l’éducation relative à l’environnement et au développement durable. Plus de 50 000 jeunes provenant de 550 établissements scolaires ont participé à ses projets pédagogiques : mobilité durable, changements climatiques, Saint-Laurent, contact avec la nature, engagement jeunesse…

L’outil principal de financement de cette fondation, ce qui lui permet d’offrir ces activités, est la Loto Voyages.

En 2018-2019, pour le coût de 100 dollars, deux crédits voyage de 4000 $ ont été ajoutés, ce qui fait qu’il y a maintenant dix-sept voyages à gagner, et VOUS choisissez la destination. Le crédit voyage est utilisable chez le fournisseur officiel de la campagne de financement, Groupe Voyages Québec.

Dépêchez-vous : il n’y a que 1 700 billets à vendre et il y a toujours une chance sur cent de gagner. Pour commander et pour plus d’information, cliquez ici...